Marketing & Spokesperson

5 raisons pour lesquelles l’université de Bordeaux continuera à utiliser Zoom même après le retour au présentiel

5 raisons pour lesquelles l’université de Bordeaux continuera à utiliser Zoom même après le retour au présentiel

À la pointe de la recherche avec plus de 3000 enseignants-chercheurs et près de 2000 doctorants, l’université de Bordeaux accueille 60 000 étudiants chaque année. Fondée au XVème siècle, elle rayonne au niveau national et international avec plus de 200 accords de coopération avec des universités étrangères.

Très dynamique, l’université fait partie de la vingtaine de sites sélectionnés par le programme d’investissement IDEX (Initiative D’Excellence) de l’État français dont le but est de créer des ensembles pluridisciplinaires d’enseignement supérieur et de recherche qui soient de rang mondial.

Conséquence de la crise sanitaire, l’université de Bordeaux a dû s’adapter rapidement aux nouvelles conditions de vie imposées par les confinements successifs. Dekom France, leader en Europe sur la visioconférence et l’intégration audiovisuelle, a accompagné l’université dans le déploiement de la solution pour pallier au confinement et assurer les cours à distance. Partenaire de l’année 2020 de Zoom et titulaire du marché de la visioconférence à l’université de Bordeaux, le partenaire technologique possède toutes les certifications techniques de chez Zoom.

Le DSI de l’université, Frédéric Pomies, nous explique comment Zoom et ses différents modules ont simplifié la continuité administrative et pédagogique tout en permettant aux chercheurs de poursuivre leurs activités.

Une excellente qualité de son et d’image

« Dès l’annonce du premier confinement en mars 2020, nous avons comparé les différentes options permettant au personnel d’encadrement et d’administration de continuer à se coordonner à distance. Zoom est apparu comme la solution la plus simple à utiliser et qui offrait la meilleure qualité de son et d’images. Nous ne présumions toutefois pas à ce moment-là de l’ampleur que Zoom allait prendre dans notre stratégie : avec une centaine de licences, nous pensions tenir jusqu’au retour à la ‘normale’ ». déclare Frédéric Pomies, DSI de l’université de Bordeaux

« Quand l’université de Bordeaux nous a consulté pour le déploiement d’une solution de visioconférence, nous avons immédiatement proposé Zoom compte tenu de leurs besoins. Zoom était la solution la plus adaptée à leur problématique offrant toutes les fonctionnalités souhaitées par l’université. » déclare Benoît Renson, directeur de Dekom France « Après le premier confinement, nous avons déployé entre juillet et août 2020, 500 salles de visioconférence connectée dont 150 Zoom Rooms ainsi que 350 Zoom Rooms Conference Room Connector qui leur permettait d’avoir tout l’équipement nécessaire installé et prêt à l’emploi dans les salles de cours pour les professeurs qui donnaient leurs cours à distance. Nous avons permis ensemble de procéder à la continuité des cours pour tous les étudiants.»

Un système performant, adapté au modèle pédagogique hybride

« Très vite, nous avons réalisé que le retour à la normale ne serait pas pour tout de suite et qu’il allait falloir aussi assurer la continuité pédagogique et la recherche. Autrement dit, permettre aux chercheurs d’échanger avec leurs homologues en France, mais aussi à l’étranger et mettre en place un mode d’enseignement hybride, avec des étudiants sur site et d’autres à distance. D’une stratégie mise en place dans l’urgence, nous avons donc évolué vers un plan sur le long terme avec des licences éducation de Zoom Rooms sur un périmètre de 7500 enseignants et 60 000 étudiants ».

Une solution ouverte et simple, plébiscitée par les enseignants

« À cette occasion, la question du choix de la solution technologique ne s’est pas posée. Utilisé depuis mars, Zoom était plébiscité par les enseignants. Ils étaient très demandeurs et face à la réactivité et aux moyens déployés par les équipes Zoom sur la sécurité pour protéger nos échanges, nous n’avons pas hésité. Nous avons déployé plus de 600 systèmes audiovisuels pour équiper nos salles de cours. Une des grandes forces de Zoom étant d’être un logiciel compatible avec de nombreux matériels, nous avons ajouté des tablettes au dispositif pour faciliter le pilotage du système par les enseignants. Pour capitaliser sur notre existant, nous utilisons aussi le Zoom Rooms Conference Room Connector : nous avons ainsi évité les remplacements de matériel onéreux pour les salles déjà équipées de systèmes de visioconférence ». 

Une plateforme de webinaires d’excellente qualité

« Enfin, pour les enseignants qui adressent des amphithéâtres avec une population de plus de 300 étudiants, nous avons déployé Zoom Video Webinars. Toute l’activité des colloques scientifiques a aussi été basculée sur Zoom Video Webinars avec un usage plus avancé des fonctionnalités, notamment sur la partie inscription. Au-delà de l’ergonomie très appréciée par nos utilisateurs, Zoom se caractérise par des performances et une excellente qualité de son et d’images, essentielles pour ce type d’activité. D’ailleurs, le succès est tel parmi les chercheurs que certains capitalisent sur l’effort modéré nécessaire à l’organisation de ces séminaires électroniques pour multiplier les séances ».

Un outil qui enrichit durablement la façon de travailler

« Zoom a apporté une nouvelle dimension dans notre façon de travailler. Typiquement, pour faciliter le travail collaboratif autour de la stratégie de l’université à horizon 2030, les réunions sont désormais organisées en format Webinaire avec sondages et publication des résultats en direct. Dit autrement, Zoom apporte une capacité  d’organisation et d’animation qu’en pratique nous n’avions pas en présentiel ».

« Zoom nous a permis de continuer à enseigner, chercher et travailler. Et nous allons poursuivre avec Zoom, pas de doute. Pour l’heure, difficile d’anticiper à quoi ressemblera le retour au présentiel. Nous allons certainement être amenés à mixer en profitant de la fluidité dans l’interactivité introduite par Zoom pour innover ».

N’oubliez pas de partager cet article