Marketing Content Writer

5 choses que Sciences Po Paris adore sur Zoom

5 choses que Sciences Po Paris adore sur Zoom

Une bonne formation générale est indispensable pour comprendre le monde et le rendre meilleur. C’est sur ce principe que reposent tous les programmes et l’expérience étudiante proposés par Sciences Po Paris. Avec près de la moitié de ses étudiants venant de l’étranger et une pandémie qui a quasiment mis un terme aux déplacements internationaux, Sciences Po avait besoin d’un système de communication capable d’accompagner ses étudiants dans le monde entier et de permettre à l’institution de continuer à dispenser son enseignement exceptionnel.

Dans notre dernière étude de cas, Jean-Pierre Berthet, Directeur délégué au numérique à Sciences Po, explique comment l’établissement a utilisé Zoom pour opérer une transition rapide vers un modèle d’enseignement à distance et pour accompagner ses étudiants étrangers, tout en capitalisant sur les investissements déjà réalisés dans sa pile technologique.

1. L’intégration du matériel

« Quand nous avons compris que cette évolution vers l’enseignement à distance allait se concrétiser, nous sommes allés au salon ISE, organisé en février en Europe, et auquel participaient de nombreux fabricants de matériel audiovisuel. Plusieurs grands fabricants comme Logitech, Bose, Kramer et Sony présentaient leurs nouveaux équipements, tous compatibles avec Zoom. C’est là que nous nous sommes dit que nous avions trouvé ce que nous cherchions. »

2. Le rapport qualité-prix

« Les écarts de prix entre les différentes solutions de visioconférence étaient considérables. Pour le prix de l’aménagement d’une seule salle de classe avec notre ancienne solution de visioconférence, nous pouvions en équiper 10 avec Zoom. »

Amphithéâtre Boutmy

3. Les performances

« Le son est très clair avec Zoom, même avec des connexions bas débit. Avec Zoom, les enseignants peuvent également enregistrer leurs cours, ce qui est important pour nos étudiants qui vivent par exemple en Australie, ou ailleurs, car ils ne peuvent pas rester éveillés toute la nuit pour assister à un cours qui a lieu à midi heure de Paris. »

4. La facilité de déploiement

« Nous devions former environ 4 000 enseignants et membres du personnel, et nous l’avons fait en une semaine environ pour la plupart d’entre eux, avec des cours intensifs. Nous avons intégré les étudiants deux jours plus tard et, avec le portail de gestion Zoom, gérer l’ensemble de leurs comptes est très facile. »

5.La plateforme de webinaires

« Nous utilisons la plateforme pour l’enseignement et les cours en ligne, mais nous nous en servons aussi pour rester connectés avec la communauté. Chaque année, nous organisons sur le campus plus de 600 débats ouverts au public. Avant la pandémie, nous en accueillions entre un et trois par jour. Avec Zoom Video Webinars, nous pouvons continuer à organiser ces débats en ligne et les ouvrir au public. »

Consultez l’intégralité de l’étude de cas pour savoir comment Sciences Po s’est appuyé sur Zoom au début de la pandémie pour opérer une transition rapide vers l’enseignement à distance et accompagner ses étudiants étrangers.

N’oubliez pas de partager cet article